//desauteurs-deslivres.fr/wp-content/uploads/2021/01/barbaud.png

L'instinct du sens

Pourquoi une espèce évoluée de primates, vivant il y a plus de 2.5 millions d’années, a-t-elle perdu son langage animal pour le remplacer par la parole ?
Philippe Barbaud, linguiste et universitaire de renom, apporte aujourd’hui les réponses à cette question universelle...

«...Avec cette nouvelle réflexion sur l’origine du langage, l’ouvrage de Philippe Barbaud, risque de s’imposer comme LA référence en la matière...»

www.linstinctdusens.com

//desauteurs-deslivres.fr/wp-content/uploads/2020/08/PAUL.png

Jeanne Ruello Desparmet

Le 22 décembre 1880, Camille Sée fait voter à l’Assemblée Nationale la loi sur la création de lycées de jeunes filles. Les grandes villes de France, une à une, décident alors de se doter d’un établissement secondaire féminin. A Lyon, le ministre de l’Instruction Publique lui-même, Jules Ferry, fait appeler Jeanne Desparmet-Ruello pour le fonder. Cette femme audacieuse, bachelière, licenciée ès sciences, accepte de relever ce double défi : créer un établissement public dans une ville très catholique, puis diriger un lycée de filles dans une société très masculine. Les obstacles sont nombreux à se dresser sur son parcours. Mais Jeanne Desparmet-Ruello, convaincue de la nécessité de donner aux filles la même instruction exigeante qu’aux garçons, entame un travail colossal et pose les fondements d’un établissement scolaire qui, sous son égide, s’impose progressivement comme l’un des lycées les plus prestigieux de la ville de Lyon : le futur lycée Edouard Herriot. C’est l’un des trois premiers lycées de jeunes filles de France.

www.claire-paul.com

//desauteurs-deslivres.fr/wp-content/uploads/2021/01/GENEVELLE.png

La véritable histoire des bateaux sous-marins

Passion, un des mots qui résume au mieux le présent ouvrage et la personnalité de son auteur. Il faut une patience rare, une rigueur d’orfèvre et une ferveur certaine pour collecter, assembler, recouper, toutes les informations, toutes les histoires, toutes les indiscrétions, qui peuvent mener à une encyclopédie aussi exhaustive et personnelle. Il a fallu à son auteur décrypter, fouiller, remuer les petits mystères et les grands secrets et parvenir à les retranscrire tels qu’il les perçoit de sorte que sa passion nous parvienne intacte.

Armé de son envie de transmettre ce qu’il aime et ce qu’il sait, il a fait de cette passion qui l’anime une encyclopédie brillante et touchante. L’impératif de science des compilations encyclopédiques est complété d’un regard personnel affectueux et si différenciant. C’est ce qui rend ce beau livre si attachant.

Cette encyclopédie n’est pas seulement une mine d’informations minutieusement collectées et compilées pour le plaisir du lecteur assoiffé par sa curiosité, c’est aussi un témoignage d’affection pour l’objet industriel et son histoire, une marque de respect pour les femmes et les hommes engagés dans cette aventure plus que centenaire. Cet ouvrage est à la hauteur de l’exigence qui dicte la construction des sous-marins qu’il dépeint, à l’image de l’engagement qui leur donne corps.

www.eric-genevelle.fr